Main Content

Fiche d’informations: Assistance from Other Sources Will Affect FEMA Grant Amount

Release date: 
10/17/2018
Release Number: 
DR-4393-NC FS 022

Toutes les sources d’aide en cas de catastrophe, y compris les assurances et les organismes caritatifs, peuvent être prises en compte dans la détermination du montant des prestations attribuées par la FEMA aux victimes de l’ouragan Florence. Cela permet d’éviter le « doublement des prestations. » En d’autres termes, la FEMA ne peut pas vous donner une deuxième fois les biens et services que vous recevez déjà d’une autre source.

 

Les demandeurs éligibles à l’aide en cas de catastrophe peuvent recevoir une aide financière de la FEMA par chèque ou par virement direct. Sous les 48 heures, le demandeur recevra une lettre expliquant le genre et le montant de l’aide, et à quel usage elle est destinée. La réglementation fixe une limite supérieure au montant de l’aide financière attribuée à chaque foyer.

 

L’aide limitée accordée par l’État et par l’État fédéral aux propriétaires et locataires sans assurance peut comporter :

 

  • Des allocations d’aide au loyer : destinées à aider à financer un logement temporaire pendant les réparations du logement principal. Le montant varie en fonction du loyer du marché pour une maison ou un appartement correspondant à la taille et aux besoins de votre foyer, y compris les besoins d’accès et les adaptations fonctionnelles pour les personnes handicapées. Chaque année, le U.S. Department of Housing and Urban Development (HUD) détermine la valeur de marché locative équitable pour toutes les zones urbaines.
  • Des allocations de réparation : destinées à payer les réparations de base de votre logement, mais seulement dans la mesure nécessaire pour le remettre en condition en termes de sécurité, d’hygiène et de fonctionnalités. Voici quelques exemples spécifiques :
    • Dommages aux plafonds et au toit : La FEMA peut rembourser la réparation des fuites du toit provoquées par la catastrophe lorsqu’elles endommagent les plafonds et menacent les composants électriques tels que les éclairages de plafond. Les réparations de petites taches dues aux fuites dans le toit ne sont pas remboursables.
    • Appareils : La FEMA peut aider à remplacer ou à réparer des chaudières ou des chauffe-eaux endommagés par la catastrophe. Les appareils non essentiels, comme le lave-vaisselle et les équipements audiovisuels ne sont pas remboursables.
    • Sols : La FEMA peut aider à réparer le plancher brut abîmé par la catastrophe dans les pièces habitées du logement.
    • Fenêtres : La FEMA peut aider à réparer ou remplacer les fenêtres cassées lors de la catastrophe, mais les stores et rideaux ne sont pas remboursables.
  • Allocation d’aide relative aux objets personnels : pour contribuer à réparer ou à remplacer les objets endommagés par la catastrophe. La réglementation limite les allocations de remplacement au prix des objets de qualité, de taille et de capacité moyennes.
  • Autres allocations (ONA) : sont destinées à payer d’autres besoins graves entraînés par la catastrophe et qui ne sont pas déjà couverts par les assurances ou des tiers. Cette aide peut couvrir des dépenses médicales, dentaires, funéraires, d’assurance collective contre les inondations, de transport, de déménagement et de garde-meuble. Par exemple, une allocation ONA peut être délivrée pour couvrir l’augmentation des frais de garde d’enfant en raison du passage de l’ouragan Florence.

Si les demandeurs dépensent l’aide financière à toute autre fin que celle pour laquelle elle a été attribuée, ils pourront se voir refuser toute aide financière la prochaine fois qu’une catastrophe reconnue par l’État fédéral les affectera. Dans certains cas, la FEMA peut également demander à être remboursée.

 

Certaines victimes de la catastrophe se verront également proposer des prêts bonifiés de la part de la U.S. Small Business Administration (SBA). Nul n’est tenu d’accepter le prêt, pas même partiellement. Toutefois, la totalité du montant proposé peut être considérée comme une prestation, qui ne peut donc pas être doublée, que le prêt soit accepté ou pas.

 

D’autres organismes de distribution d’aide financière en cas de catastrophe, par exemple le HUD et les commissions de redressement à long terme après catastrophe, peuvent prendre en compte le montant total des prestations de la FEMA et des prêts accordés par la SBA dans la détermination des sommes distribuées à un foyer. Ce processus est également destiné à éviter les doubles prestations.

 

Les récipiendaires d’une aide publique sont incités à conserver les reçus des dépenses pendant trois ans pour justifier que l’utilisation de l’aide répond à des besoins qui découlent de la catastrophe. Si vous recevez un règlement d’assurance qui couvre les mêmes dépenses, vous devez rembourser la FEMA. Des inspections seront menées aléatoirement pour vérifier l’utilisation des prestations.

 

Pour toute question, appelez la ligne d’aide pour la catastrophe, au 800-621-3362 (appel vocal, 711 ou SRV) ou au 800-462-7585 (TTY).

 

###

 

La FEMA a pour mission d’aider la population avant, pendant, et après les catastrophes.

 

Last Updated: 
10/18/2018 - 10:49